Archives du mois : septembre 2015


Visite d’expérience à la ferme du Vieux Bellefonds

28

Sep 2015

Visite d’expérience à la ferme du Vieux Bellefonds

Lundi 21 septembre, un groupe de producteurs du Boischaut sud s’est rendu à Bellefonds dans la Vienne à la rencontre des responsables d’un magasin de producteurs géré collectivement.

Monique Baraton et Raymond Demiot nous ont reçu dans leur ferme du Vieux Bellefonds et nous ont ouvert les portes de la boutique située sur l’exploitation même. Depuis une dizaine d’année maintenant le magasin propose à sa fidèle clientèle des produits issus de 26 fermes alentours. La rencontre a été riche en échanges et informations sur la mise en oeuvre de ce type de projet. De la gestion du collectif, aux horaires de permanences, du statut juridique à l’étendue de la gamme de produits, en passant par la règlementation sanitaire, tous les différents aspects que revêt la création d’un point de vente collectif ont pu être abordés.

Autant d’éléments qui viennent illustrer la formation qui se déroulera prochainement en Boischaut sud :  » Améliorer la valorisation de ses productions par la création d’un magasin de producteurs ».


La polyculture-élevage au cœur de la Trame Verte et Bleue du Pays de La Châtre en Berry

24

Sep 2015

La polyculture-élevage au cœur de la Trame Verte et Bleue du Pays de La Châtre en Berry

 

Lancée en juillet 2013, l’étude Trame Verte et Bleue (TVB) du Pays de La Châtre en Berry s’est conclue en décembre 2014, lors d’une restitution publique organisée à Le Magny. A cette occasion, le conseiller régional Jean Delavergne (4ème en partant de la gauche sur la photo) a souligné le fort investissement des acteurs locaux dans le processus de concertation.

SONY DSC

Co-construit pendant plusieurs mois, le programme d’actions TVB repose sur l’importance du lien élevage/ paysage.

L’ambition du programme étant de soutenir l’activité de polyculture élevage afin de préserver la biodiversité tout en participant au développement économique du territoire. Pour cela, des actions de communication, de connaissance et formation, mais aussi d’entretien, d’aménagement et de valorisation économique seront déclinées sur le territoire.

Pour consulter le compte-rendu de la restitution publique, cliquez ici

Le lancement du programme d’actions est prévu pour 2016.

élevage et paysage


Le Groupe Paysage de Chassignolles planche sur la biodiversité

16

Sep 2015

Le Groupe Paysage de Chassignolles planche sur la biodiversité

Le Groupe Paysage de Chassignolles se réunit chaque mois afin de travailler à la valorisation du patrimoine de la commune (patrimoine naturel, bâti, et paysager), en lien avec le Musée des Traditions.

Le sentier botanique de la commune, qui a fait l’objet de 2 sorties publiques en 2015, ainsi que la mare de la Croix de Pierre, sont les deux sites sur lesquels le groupe concentrera son travail jusqu’à la fin de l’année.

A cette occasion, ce mercredi 16 septembre, le groupe a accueilli le président de l’association Berry Nature Environnement. L’association a eu l’initiative de réaliser un chantier de restauration de la mare, ainsi qu’un recensement d’espèces qui a permis de constater la richesse en biodiversité présente dans ce milieu : triton marbré, libellules déprimée, poules d’eau, etc.

Les informations issues de ce travail naturaliste, complétées par des recherches historiques et des anecdotes propres au territoire local, pourront faire l’objet d’une restitution au public par le Groupe Paysage.

 

 

 


Le Centre de Formation d’Apprenti(e)s de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de l’Indre (CFA CMA 36)  investit les circuits courts.

14

Sep 2015

Le Centre de Formation d’Apprenti(e)s de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de l’Indre (CFA CMA 36) investit les circuits courts.

Pour la deuxième rentrée consécutive, le CFA interprofessionnel de l’Indre propose à ses apprentis et stagiaires de la formation professionnelle des sections alimentaires d’appréhender la notion de « circuits courts » en favorisant le lien au territoire et en s’appuyant pour ce faire sur les structures de développement agricole investies sur ce sujet dans le département.

Ainsi depuis 2013, l’URGC (Union pour les Ressources Génétiques de la Région Centre) travaille à promouvoir la berrichonne de l’Indre auprès des artisans du Boischaut sud (Sud de l’Indre). Un partenariat a alors été initié auprès du Centre de Formation d’Apprenti(e)s de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de l’Indre. En 2014 un programme pédagogique a été proposé aux professeurs, apprentis et maîtres bouchers, charcutiers et cuisiniers. Ce programme s’étale sur les deux ans d’apprentissage et comprend la présentation des caractéristiques de la race aux apprentis, la présentation de la production avec des visites d’élevage par groupe d’apprentis et enfin une partie application avec travail de découpe pour les apprentis bouchers et d’élaboration de mets à partir de viande de mouton de la race Berrichonne de l’Indre pour les apprentis traiteurs.

Cette rentrée 2015 sera différemment l’occasion de mettre en relief auprès des apprenants bouchers charcutiers traiteurs une pratique qui, bien qu’en voie de disparition, est encore très présente en Boischaut Sud. Il s’agit de celle des « boucher-abatteurs ». Pour illustrer, sur le seul Pays de La Châtre, plus de la moitié des artisans bouchers se fournit directement auprès d’éleveurs locaux pour au moins une partie de leur approvisionnement (9/16) ; quatre d’entre eux le font pour la totalité des catégories de viande qu’ils commercialisent.

A l’origine de ce projet, un groupe de travail* constitué autour de l’ADAR-CIVAM sur la thématique de la filière viande en Boischaut sud, qui a souligné la nécessité d’investir le champ de la formation pour que perdurent ces pratiques de boucher-abatteur sur le territoire.

Un partenariat s’est noué entre l’ADAR-CIVAM et le CFA interprofessionnel de l’Indre et 2 interventions sont en cours de préparation pour la fin de l’année 2015 et début 2016. Si les notions de développement économique local et de traçabilité sont au cœur des transmissions, nous nous appuierons également sur les témoignages des bouchers abatteurs pour souligner l’importance de la qualité des échanges professionnels entre artisans et éleveurs comme fondement de ces collaborations. La transaction atteste finalement de la reconnaissance du métier de son interlocuteur, par la valorisation implicite de ses savoir-faire et connaissances.

La première intervention se déroulera en salle auprès d’apprentis bouchers en 2ème année de CAP, des apprentis en Première année de Bac professionnel Boucher Charcutier Traiteur et des stagiaires bouchers et charcutiers de la formation professionnelle. Elle aura pour objectif d’aborder la notion de circuit court et d’approvisionnement de proximité en présentant l’impact de ces pratiques dans leur contexte territorial (économique, agricole, environnemental). Fanny Moyse de l’URGC évoquera la spécificité des races locales et enfin M. Noc, artisan boucher témoignera de sa pratique d’approvisionnement direct auprès d’éleveurs partenaires.

La deuxième intervention se déroulera sur une exploitation à la rencontre d’éleveurs partenaires de M. Noc afin d’échanger sur les motivations des acteurs et des spécificités professionnelles qu’induisent ces collaborations (savoir-faire en matière d’engraissement ou dans la sélection des bêtes notamment).

* Ce groupe de travail est composé du Président de la chambre des métiers et de l’artisanat de l’Indre, d’un représentant de la chambre d’agriculture de l’Indre, de la présidente du syndicat de la boucherie de l’Indre, du représentant de l’abattoir de La Châtre, de la chargée de mission de la COOBOF, ainsi que du président et d’une chargée de mission de l’ADAR-CIVAM.


Le Boischaut Sud sur le Salon PARCOURS FRANCE (13 octobre – Paris, Espace Champerret)

09

Sep 2015

Le Boischaut Sud sur le Salon PARCOURS FRANCE (13 octobre – Paris, Espace Champerret)

Le territoire du Boischaut Sud et ses offres d’opportunités locales seront mises en avant à l’occasion du Salon Parcours France qui aura lieu le 13 octobre à Paris.

Vous êtes acteur local :  faites-nous parvenir vos offres (locaux d’activités, entreprises à reprendre, logements, offres d’emploi…) et nous les diffuserons.

Vous êtes porteur(se) de projet : retrouvez-nous sur notre stand pour échanger sur votre projet, mieux connaître le territoire, découvrir les possibilités d’accompagnement.

Au plaisir de vous .y rencontrer!

En savoir plus sur le salon Parcours France

parcoursFrance_338_280_2015


Bilan provisoire de la campagne MAEC 2015

08

Sep 2015

Bilan provisoire de la campagne MAEC 2015

Le premier semestre 2015 a fait l’objet d’une campagne d’animation sur le territoire du Boischaut Sud, dans le but d’informer et d’accompagner les agriculteurs volontaires dans la contractualisation des nouvelles Mesures Agro-Environnementales et Climatiques.

Le territoire s’est vu attribuer par le comité des financeurs des MAEC en Région Centre, une enveloppe réservataire de 970 000 € pour les contrats MAEC 2015 (contrats de 5 ans). Cette enveloppe permettra le financement dès 2015 de 20 MAEC Système (1 Grandes Cultures, 13 Polyculture-élevage et 6 Système Herbager) et d’une dizaine de MAEC à Engagements Unitaires (contrats « à la parcelle » sur les prairies humides).

Afin de pouvoir engager un nombre plus important d’exploitations agricoles dans ce dispositif dès la fin 2015, une demande de rallonge d’enveloppe a été effectuée par le Pays de La Châtre en Berry, opérateur du projet.