Archives du mois : juillet 2018


Le Boischaut Sud vu par de nouveaux arrivants

20

Juil 2018

Le Boischaut Sud vu par de nouveaux arrivants

Une série de 7 portraits vient être réalisée dans la cadre du projet « cultivons l’accueil » et met en lumière les raisons qui ont guidé les choix d’installation des nouveaux arrivants sur notre territoire.

Pour les voir en intégralité, cliquez sur chacun des portraits.

L’ADAR-Civam a collaboré avec Christophe Delory, photographe également installé depuis une période récente à Argenton sur Creuse, pour mettre en avant des trajectoires et des activités riches et variées.

Ces panneaux grand format ont été exposés pour la première fois lors de l’édition 2018 du festival Le Son Continu (lire à ce propos les articles parus dans l’Echo du Berry et dans la Nouvelle République)

Il s’agit d’un outil pour renforcer l’attractivité du territoire pouvant être mis à votre disposition sur les évènements, dans le cadre de manifestations, sur les lieux de passage, etc. N’hésitez pas à le demander.

Renseignements et réservations : Olivier Benelle, chargé de mission « accompagnement à la création d’activités, accueil territorial et appui à la vie associative » /02 54 48 08 82 / benelle.adar.bs@orange.fr

 


Visite de l’Agence de l’Eau en Boischaut Sud

13

Juil 2018

Visite de l’Agence de l’Eau en Boischaut Sud

Depuis 2017, trois projets de l’ADAR-CIVAM ont été lauréats d’appels à initiatives de l’Agence de l’Eau Loire Bretagne (AELB) : groupe « prairies naturelles », groupe 30 000 « réduction d’intrants » et le projet « polyculture-élevage et réseaux hydrographiques ».

Jeudi 12 juillet 2018, trois technicien.ne.s de l’Agence de l’Eau sont donc venus rencontrer l’ADAR et parcourir les prairies du Boischaut Sud afin de s’imprégner de ces projets. C’est Vincent Lamy, agriculteur à Neuvy qui a accueilli le groupe et témoigné de son expérience.

Les échanges ont notamment permis de réaffirmer l’importance de reconnaître l’existant, avant les changements de pratiques. En d’autres termes, de soutenir les pratiques agricoles qui ont toujours été favorables à la biodiversité et qui ont façonné la qualité de paysage que l’on connaît aujourd’hui.


Le Sénat adopte à la quasi-unanimité l’objectif de 20% de bio dans les cantines

02

Juil 2018

Le Sénat adopte à la quasi-unanimité l’objectif de 20% de bio dans les cantines

Le 28 juin dernier , les sénateurs ont voté à la quasi-unanimité (334 voix pour-2 voix contre) une proposition de loi visant à introduire 20 % d’aliments bio dans la restauration collective. La mesure, déjà prévue dans le Grenelle de l’Environnement en 2008, a mis du temps à s’imposer dans la loi.  Pour rappel, une telle mesure avait déjà été votée en 2016, avant d’être censurée par le Conseil Constitutionnel. Avec la loi Agriculture et Alimentation, le sujet a de nouveau été mis sur le tapis. Les députés avaient voté une proposition visant à introduire 50 % de produits locaux ou bio dans les cantines ; le Sénat a préféré retenir la formule « 20 % de bio », plus claire pour les consommateurs et les fournisseurs.

Source Consoglobe.com _ 29 juin 2018