Archives du mois : mai 2019


Les élus et acteurs du territoire se mobilisent à l’Assemblée Générale de l’ADAR Civam

27

Mai 2019

Les élus et acteurs du territoire se mobilisent à l’Assemblée Générale de l’ADAR Civam

L’Assemblée Générale annuelle de l’Adar Civam s’est tenue l’après-midi du samedi 25 mai, dans la Grange du Prieuré au Magny.

Une quarantaine de citoyen(ne)s, bénévoles, élu(e)s, agriculteurs et agricultrices étaient présent(e)s.

Le rapport moral de Stéphanie Chaput, présidente de l’Adar, a ouvert cette assemblée, en rappelant que les valeurs d’éducation populaire portées par l’Adar et les méthodes de travail qui en découlent ont pour but de permettre l’expression de l’intelligence collective au service du développement du territoire : ce qui a été illustré par les ateliers à la fin de l’après-midi, ou chacun a pu, après une séquence de témoignages, proposer une vision et des idées concrètes pour la mise en place de « Tiers lieux » sur le territoire. Aiguillés par Stéphane Caillaud, arrivé récemment sur le Boischaut Sud, et Gérard Defougères, maire du Magny, qui ont présenté leurs expériences et leurs projets sur ces « lieux de partage, d’échange, de services, où chacun peut apporter ce qu’il a envie d’y trouver », les participants ont pu s’exprimer lors d’ateliers menés en fin de réunion.

Le rapport financier, présenté à deux voix par Denis Jambut, trésorier de l’Adar, et M. Laporte, expert comptable, affiche malgré des créances relativement importantes, un résultat excédentaire d’environ 16 000€ pour l’année 2018, avec un accroissement de l’activité qui s’est notamment traduit par un agrandissement de l’équipe : 6 salariés, pour 4.8 ETP, sont aujourd’hui à disposition de l’association pour conduire ses activités. Les actions marquantes de l’année écoulée ont été présentées dans un format original construit avec l’aide de Sylvie Caillaud, administratrice, qui a mis ses compétences en direction d’acteur(trice)s et mise en scène à profit pour aider les salarié(e)s à rendre compte des activités conduites sur leur poste pendant l’année.

Pour conclure cette assemblée riche en apprentissages, François Daugeron, président de la Communauté de Communes de La Châtre Ste-Sévère, a présenté les actualités concernant l’abattoir du Boischaut : « la priorité actuelle est la réouverture de l’abattoir », a-t-il pu réaffirmer. Par la suite, un débat avec la salle a eu lieu, permettant de soulever les questions de projet de territoire alliant l’ensemble des acteur(trice)s, des agriculteur(trice)s aux consommateur(trice)s en passant par les transformateur(trice)s et la collectivité. Un temps de dialogue, qui a peut-être contribué à ce que par l’addition et la confrontation des visions de chacun, une vision globale se dessine autour de ces enjeux de territoire, pour dessiner ensemble l’avenir de l’élevage en Boischaut Sud!

 

Lire le compte rendu de l’assemblée générale.

 

 

 

 

 


De Ferme en Ferme : Une édition marquée par une pluie de beaux et riches partages !

27

Mai 2019

De Ferme en Ferme : Une édition marquée par une pluie de beaux et riches partages !

 

          

 

Malgré le vent et la pluie ce sont pas moins de 500 personnes qui sont allées visiter les fermes du Boischaut Sud de l’Indre durant le week end du 27 au 28 avril. Au rendez vous des agriculteurs et agricultrices tout sourire prêt.e.s à partager leurs connaissances et savoir faire de production, transformation et commercialisation auprès des visiteurs et visiteuses ayant soif de connaissances ! A chaque entrée des fermes, aux activités très variées, les curieux.ses étaient accueilli.e.s par des épouvantails tout aussi amusants les uns que les autres et aux couleurs contrastantes avec le ciel gris.

Pour la ferme maraîchère Au Bi’O Jardin à Saint Christophe en Boucherie qui participait pour la première fois à cette opération, ce fut une expérience très riche :

« Nous avons été agréablement surpris par l’intérêt des visiteurs et cela quelques soit leur âge et profession. Nous avons eu la visite de tous types de personne: des couples avec de jeunes enfants qui sont vraiment ancrés dans la mentalité du bio avec tous ses aspects environnementaux, sociaux et de santé; des collègues qui sont venus pour prendre des idées notamment sur les couches chaudes. Mais aussi des jardiniers amateurs souvent d’un certain âge mais qui étaient curieux de notre façon de cultiver. Ils ont découverts de nombreuses choses notamment qu’il est possible de cultiver sur un espace très restreint plusieurs légumes. Certains ont pris des notes car en voyant les résultats et en étant conscient de leurs difficultés physiques ils souhaitent réduire leur espace de culture tout en gardant une belle production. Ce fut vraiment une très belle expérience avec des messages de soutien et de solidarité que nous ont laissé ces nombreux visiteurs et qui nous apporte beaucoup de motivation pour continuer sur cette voie.  » (Nathalie Carré)

Du côté des visiteurs les surprises ont aussi été très belles que ce soit dans la journée ou dans la soirée:

« Aller visiter les fermes qui avaient égailler mes papilles lors de la soirée de lancement étaient une continuité qui allait de soit. J’avais bien discuté avec certains producteurs ce soir là sur leur mode de production mais découvrir physiquement leur ferme étaient encore plus parlant pour moi. Ils font de jolies choses et c’est important de les mettre en valeurs lors d’ouverture de portes. J’espère que cela va continuer. » (Une participante au week end de Ferme en Ferme et de la soirée contée pour la promotion de cet évènement).  

« Hélène nous a fait une soirée remarquable ! De la musique, de la danse, un excellent repas et surtout de la bonne humeur et de la convivialité: tous les fruits étaient réunis pour passer une excellente soirée » à la champignonnière de Vijon. (Un participant à la soirée organisée par Hélène Ferasse)

Pour conclure, cette 20ième édition De ferme en Ferme fut une très belle réussite qui a permis beaucoup de partage et de création de liens entre les visiteur.se.s et les fermes participantes mais aussi entre les agriculteurs et agricultrices du Boischaut Sud de l’Indre et également avec ceux et celles du Chers. En effet, cette année la préparation à l’opération s’est réalisée en partenariat avec l’ADDEAR 18 et Bio Berry, deux structures associatives du Chers travaillant avec notre structure l’ADAR CIVAM. Les frontières ont donc été balayées au profit d’un travail collectifs et bénéfiques à tou.te.s.

 

           

 


LA PART DES AUTRES – LE FILM –    Pour l’accès de tous à une alimentation de qualité et durable

23

Mai 2019

LA PART DES AUTRES – LE FILM – Pour l’accès de tous à une alimentation de qualité et durable

Un film écrit et réalisé par Jean-Baptiste Delpias et Olivier Payage, dans le cadre du projet «Accessible» . Il pose un regard sur l’appauvrissement tant des producteurs que des consommateurs et interroge les conditions d’un accès digne pour tous à une alimentation de qualité et durable.

De nombreuses personnes se déclarent insatisfaites de leur alimentation. Pour les plus précaires d’entre elles, l’aide alimentaire est devenue la seule réponse et s’installe dans la durée, mettant à mal les fonctions sociales, conviviales, citoyennes de l’alimentation. Dans un même temps, le système agricole ne parvient pas à faire vivre tous ses producteurs, tout en surproduisant. A travers la présentation d’une grande diversité de situations vécues, « La part des autres » invite à questionner le système agricole et alimentaire dans son ensemble.

Voici deux extraits vidéos.

La part des autres

La part des autres 2


Ambassadeurs de l’accueil : une rencontre itinérante pour connaître son territoire et s’inspirer

02

Mai 2019

Ambassadeurs de l’accueil : une rencontre itinérante pour connaître son territoire et s’inspirer

Les ambassadeurs de l’accueil sont animés de l’enthousiasme de vivre sur un territoire qui a su garder le sens du contact humain, qui est doté de potentialités que celles et ceux qui prennent le temps d’observer savent reconnaître. Leur réseau est bien vivant et ne demande qu’à grandir!

C’est un peu tout ça qui a suscité leur participation à la rencontre du 23 avril dernier. Celle-ci a été itinérante puisqu’elle a nous a conduit à visiter ce qui existe en matière de services à Aigurande (à travers sa Maison des Services au Public) pour pouvoir mieux en parler, puis à découvrir le Tiers Lieu La Palette de Dun le Palestel.

Elle a aussi été mise à profit pour amender des différents outils qui seront bientôt à leurs disposition pour guider, orienter les nouveaux arrivants ou personnes qui mûrissent un projet d’installation :

Ces outils seront seront articulés avec le plan de communication que va prochainement déployer le Conseil département dans le cadre de sa stratégie « Attractivité », comme l’a confirmé Christophe Dupas (référent attractivité au CD36) qui a participé à la rencontre.

Lire de compte rendu de la rencontre