Archives du mois : juin 2019


Lancement officiel de l’opération « Les mercredis à la ferme »

26

Juin 2019

Lancement officiel de l’opération « Les mercredis à la ferme »

Le 18 juin, sous un grand ciel bleu  « La ferme de Louise » nous a accueilli pour la conférence de presse qui a permis de lancer la douzième édition de « Les mercredis à la ferme ».

Comme chaque année depuis 2008 chaque mercredi de la saison estivale, et cette année aussi des vacances de la Toussaint, des fermes du Boischaut Sud ouvrent leurs portes au grand public pour faire découvrir leurs activités, leurs passions et leurs convictions concernant leur mode de production, de transformation et de commercialisation. Au programme: des animaux, des fruits, des légumes, des céréales, du safran mais aussi des échanges, du partage, de la convivialité, des rencontres et un petit goûter en fin de visite pour prolonger la découverte.

Alors si cela vous tente de découvrir des fermes de ce magnifique territoire bocager et de partager un moment de convivialité autour d’un goûter avec des produits locaux en fin de visite, avec vos enfants, petits enfants n’hésitez plus ! Réservez votre place auprès de l’Office de Tourisme (02.54.48.22.64). Les agriculteurs et agricultrices vous attendent déjà avec impatience très nombreux.ses avec leurs animaux, fruits et légumes !

Le programme :

   

Encore un grand merci aux agriculteur.trice.s de l’opération, à nos fidèles partenaires l’Office de Tourisme du pays George Sand et France Bleu Berry ainsi que les médias L’Echo – La Marseillaise, la Nouvelle République et BIP TV pour leur présence, leurs témoignages, leurs échanges et aussi la dégustation lors de la conférence de presse.


Formations et échanges sur les méteils pour gagner en autonomie alimentaire

26

Juin 2019

Formations et échanges sur les méteils pour gagner en autonomie alimentaire

L’Adar Civam anime plusieurs groupes d’agriculteurs du Boischaut Sud qui se réunissent régulièrement pour améliorer leurs pratiques.

Parmi eux, le groupe 30 000, composé de 9 éleveurs bovin viande et ovin, travaille sur la réduction des produits phytosanitaires et l’autonomie alimentaire.

Pour atteindre ce double objectif, les éleveurs ont souhaité travailler sur les méteils céréales/protéagineux : il s’agit de semer dans une même parcelle, un mélange de céréales (ex: blé, triticale, avoine, …) pour produire de la paille et du grain riche en énergie, et de protéagineux (pois, féverole, vesce…) pour améliorer la teneur en protéines du mélange récolté. L’objectif est de moins dépendre des aliments achetés pour l’atelier d’élevage, tout en améliorant sa rotation en bénéficiant des effets agronomiques du méteil. Deux modes de récoltes sont possible : en fourrage (ensilage ou enrubannage au printemps), ou en grain (moisson comme les céréales).

Ce printemps, deux sessions de formation ont eu lieu, avec l’intervention de Yan Mathioux, nutritionniste indépendant (cabinet De Meuh en Mieux).

Le 12 avril à Gargilesse, les bases théoriques ont été posées pour savoir composer un méteil adapté à ses objectifs (ration pour les vaches allaitantes ou ration d’engraissement, adaptation à la richesse de l’herbe dans la ration; etc.). Puis le 29 mai, un « rallye des méteils » a été réalisé sur 4 parcelles à Orsennes puis à Pommiers, pour voir différents types de méteils au champs et observer le résultat en fonction des différentes façons culturales.

Les méteils sont adaptés aux itinéraires techniques demandant moins d’intrants :

  • la présence de légumineuses qui fixent l’azote atmosphérique permet de réduire les apports en engrais minéral, voir de les supprimer.
  • La diversité d’espèces entraine une réduction du risque maladies en freinant mécaniquement la progression des champignons et en diluant la quantité de plantes sensibles : on peut donc réduire ou arrêter les fongicides avec moins de risque que sur une culture en pure.
  • Enfin, la diversité des systèmes racinaires et la présence de plantes pivots comme les féveroles, permettent un effet de structuration mécanique du sol, qui en font une bonne tête de rotation et aideront ceux qui souhaitent aller vers une réduction de la profondeur et de la fréquence du labour.

Les suites :

Les éleveurs qui le souhaitent, faisant partie du groupe 30 000 ou non, pourrons faire une analyse de leur méteil afin de connaître précisément sa valeur alimentaire.

Puis le 12 septembre, une nouvelle journée de formation avec Yan Mathioux visera à donner des outils aux éleveurs pour intégrer le méteil dans l’aliment et adapter la ration de leurs animaux.

De leur côté, les éleveurs ayant participé aux journées de printemps ont déjà affirmé vouloir augmenter la part de méteils protéagineux dans leur assolement 2019-2020. Pour certains,  l’achat en commun d’un séparateur de grain est envisagé pour encore mieux valoriser les récoltes de méteils grains : de belles perspectives pour l’autonomie alimentaire dans les élevages!

Pour participer à ces demi-journées d’échanges ou pour tout renseignement : contacter Lucas HENNER, 07 89 50 80 44.

Action menée pour le groupe 30 000 Boischaut Sud avec le soutien financier de :

 


La Biodiversité à l’honneur pour les 85 élèves de Mers-Montipouret !

14

Juin 2019

La Biodiversité à l’honneur pour les 85 élèves de Mers-Montipouret !

Ce jeudi 13 juin, les maternelles et primaires du RPI Mers-Montipouret ont arpenté le verger, les prairies et jardin du Moulin d’Angibault, site emblématique de la Trame Verte et Bleue*. En effet, dans le cadre d’un projet portant sur la préservation des continuités écologiques, porté par l’ADAR-CIVAM et financé par l’Agence de l’eau Loire-Bretagne, une journée de sensibilisation à destination de scolaires  à été organisée.

*Ensemble du maillage des corridors biologiques et des réservoirs de biodiversité. Trame verte = haies, prairies.. Trame bleue = cours d’eau

Si les maternelles étaient présent le matin, et les primaires l’après midi, l’ensemble des élèves a pique-niqué dans le chapiteau du Moulin d’Angibault ; l’occasion pour eux de partager un moment convivial en dehors de l’Ecole.

Le matin, les petites, moyennes et grandes sections et CP ont été initié à « la vie du bocage » au travers 3 ateliers thématiques  :

Atelier pêche à la ligne et reconnaissance des poissons

  • « Les poissons de nos rivières » animé par Freddy Renaud de la fédération de pêche de l’Indre
  • « Balade nature et collecte de feuilles » animé par Marianne Hénon d’Indre Nature
  • « Lecture autour de la biodiversité » animé par Josiane Merci et Jocelyne Pivert, bénévoles de Lire et Faire Lire, une action développée par l’UDAF 36 (Union Départementale des Associations Familiales de L’Indre )

    Atelier lecture

et l’après midi les CE1, CE2, CM1 et CM2 ont participé à un ou plusieurs ateliers pour mieux comprendre la nécessité de « préserver les continuités écologiques pour la vie des espèces » : pour leur mobilité, leur nourriture, leur reproduction, leur habitat.

  • « Construction d’un gîte à hérisson » d’Indre Nature
  • « Jeux de société sur les poissons grands migrateurs » animé par Alice Urban de l’ADAR-CIVAM
  • « Jeux de société sur le parcours du hérisson »animé par Salomé Ott de l’ADAR-CIVAM
  • « Les poissons de nos rivières » de la Fédération de pêche de L’Indre

    Atelier construction d’un gîte à hérisson

Atelier « Poissons de nos rivières »

Les enfants on pu découvrir les poissons et invertébrés de nos rivières, les essences d’arbres du bocage et la vie du hérisson par l’observation, le toucher, l’écoute et surtout par l’échange entre camarades et adultes. Par la suite, les maternelles de Mers-sur-Indre réaliseront des dessins pour illustrer leur sortie ; ces dessins seront exposés au Moulin d’Angibault.

Remerciements à la commune de Montipouret pour son accueil chaleureux !

Financeur de l’opération, dans le cadre du projet « Polyculture-élevage et préservation des réseaux hydrographiques du Boischaut Sud »

 Article de la nouvelle république : https://www.lanouvellerepublique.fr/indre/commune/neuvy-saint-sepulchre/journee-nature-pour-les-ecoliers