Les agriculteurs des groupes Dephy et 30000 comparent leurs marges brutes

Les agriculteurs des groupes Dephy et 30000 comparent leurs marges brutes

Mi décembre, à Neuvy St-Sépulchre puis à La Buxerette, ont eu lieu les dernières des 4 réunions annuelles respectives du groupe DEPHY (Démonstration, Expérimentation, Production de références sur les systèmes économes en produits PHYtosanitaires) et du groupe 30 000 (30 000 fermes en France engagées en agro-écologie) du Boischaut Sud animés par l’Adar Civam.

 

La comparaison des performances économiques de l’année était à l’ordre du jour de ces réunions, avec des discussions toujours accompagnées d’échanges techniques.

Les rendements plutôt médiocres de l’année, avec un hiver très humide suivi d’un été très sec, confirment que dans de nombreux cas aujourd’hui, les stratégies de réductions des charges peuvent être payantes. Ainsi par exemple, les meilleures marges brutes en blé et en colza 2018 sur 20 exploitations suivies correspondent à des conduites avec très peu voir pas du tout de pesticides. Même si avant la réduction des charges, c’est la construction d’un système de cultures robustes avec une rotation adaptée qui sont les principales clés de réussites.

Pour poursuivre la démarche, les groupes ont programmé en 2019 des visites de fermes en Bio et en non labour, ainsi que 2 jours de formation avec Jean-Pierre Scherer, agronome de la MFR de Chauvigny.

Le groupe Dephy a aussi profité de sa réunion pour rencontrer la presse locale, via le correspondant local de la Nouvelle République. Un article présentant les activités du groupe a été publié en ligne le 15 décembre, consultable ICI.

 

Pour rejoindre les démarches de groupes en réductions d’intrants ou pour en savoir plus :

contactez Lucas HENNER, animateur de l’Adar Civam, 07 89 50 80 44 – henner.adar.bs@orange.fr