Barbara Spanu

Barbara Spanu

« En 2012, désireuse de quitter la vie chaotique de Paris, j’ai demandé et obtenu de télétravailler ailleurs en France, tout en restant salariée de mon entreprise. C’est en cherchant une maison sur Le Bon Coin que j’ai découvert le Boischaut Sud et que j’ai envisagé de m’installer au Pays de George Sand (une référence littéraire à laquelle j’étais particulièrement sensible).

À l’occasion de ma première visite, je me suis d’emblée rendu compte que le cadre de vie était propice : un lieu sain pour fonder une famille (c’est ici que je suis devenue mère), un environnement idéal pour la férue de cyclisme que je suis, un rythme respectueux de l’humain. Ainsi, grâce au télétravail, je suis sortie du cercle infernal du stress pour retrouver une qualité de vie qui me permet d’être non seulement épanouie, mais plus efficace professionnellement. Fini aussi avec la corvée des déplacements, l’angoisse d’être en retard et la fatigue s’accumulant au fil des jours : le temps que je ne passais plus dans les transports m’était enfin rendu pour que j’en profite pleinement.

Le fait de m’être éloignée de la grande ville n’a nullement affecté ma performance professionnelle, au contraire : dans mon bureau à la campagne j’ai trouvé la concentration et la sérénité nécessaires à améliorer la qualité de mes services. D’ailleurs, mon activité consistant à coordonner des équipes de traducteurs basés partout dans le monde, mon lieu de travail n’a aucune importance pour mes clients, pourvu que j’honore leur commande.

Le télétravail m’a permis de tester mes capacités d’organisation ainsi que mon niveau d’autonomie, m’amenant à concevoir mon propre projet de création. Je me suis décidée à tenter cette aventure après avoir découvert la « couveuse d’entreprises » de l’Indre, un dispositif qui permet de tester un projet entrepreneurial en toute sécurité (plus d’informations sur http://www.ples36.fr/). Aujourd’hui, accompagnée par la couveuse (qui me permet de renforcer mes compétences en tant que gérante), j’évolue dans ma carrière et je continue de proposer des traductions dans toutes les langues du monde à une clientèle de professionnels situés en France (majoritairement en région parisienne) et à l’international. Grâce à la montée en puissance du réseau internet local, le monde rural et les grands pôles économiques n’ont jamais été aussi proches…

J’espère que mon expérience, exaltante à bien des égards mais encore peu commune, inspirera d’autres personnes désireuses de trouver le juste équilibre entre qualité de vie et travail. »