Vie associative


Les élus et acteurs du territoire se mobilisent à l’Assemblée Générale de l’ADAR Civam

27

Mai 2019

Les élus et acteurs du territoire se mobilisent à l’Assemblée Générale de l’ADAR Civam

L’Assemblée Générale annuelle de l’Adar Civam s’est tenue l’après-midi du samedi 25 mai, dans la Grange du Prieuré au Magny.

Une quarantaine de citoyen(ne)s, bénévoles, élu(e)s, agriculteurs et agricultrices étaient présent(e)s.

Le rapport moral de Stéphanie Chaput, présidente de l’Adar, a ouvert cette assemblée, en rappelant que les valeurs d’éducation populaire portées par l’Adar et les méthodes de travail qui en découlent ont pour but de permettre l’expression de l’intelligence collective au service du développement du territoire : ce qui a été illustré par les ateliers à la fin de l’après-midi, ou chacun a pu, après une séquence de témoignages, proposer une vision et des idées concrètes pour la mise en place de « Tiers lieux » sur le territoire. Aiguillés par Stéphane Caillaud, arrivé récemment sur le Boischaut Sud, et Gérard Defougères, maire du Magny, qui ont présenté leurs expériences et leurs projets sur ces « lieux de partage, d’échange, de services, où chacun peut apporter ce qu’il a envie d’y trouver », les participants ont pu s’exprimer lors d’ateliers menés en fin de réunion.

Le rapport financier, présenté à deux voix par Denis Jambut, trésorier de l’Adar, et M. Laporte, expert comptable, affiche malgré des créances relativement importantes, un résultat excédentaire d’environ 16 000€ pour l’année 2018, avec un accroissement de l’activité qui s’est notamment traduit par un agrandissement de l’équipe : 6 salariés, pour 4.8 ETP, sont aujourd’hui à disposition de l’association pour conduire ses activités. Les actions marquantes de l’année écoulée ont été présentées dans un format original construit avec l’aide de Sylvie Caillaud, administratrice, qui a mis ses compétences en direction d’acteur(trice)s et mise en scène à profit pour aider les salarié(e)s à rendre compte des activités conduites sur leur poste pendant l’année.

Pour conclure cette assemblée riche en apprentissages, François Daugeron, président de la Communauté de Communes de La Châtre Ste-Sévère, a présenté les actualités concernant l’abattoir du Boischaut : « la priorité actuelle est la réouverture de l’abattoir », a-t-il pu réaffirmer. Par la suite, un débat avec la salle a eu lieu, permettant de soulever les questions de projet de territoire alliant l’ensemble des acteur(trice)s, des agriculteur(trice)s aux consommateur(trice)s en passant par les transformateur(trice)s et la collectivité. Un temps de dialogue, qui a peut-être contribué à ce que par l’addition et la confrontation des visions de chacun, une vision globale se dessine autour de ces enjeux de territoire, pour dessiner ensemble l’avenir de l’élevage en Boischaut Sud!

 

Lire le compte rendu de l’assemblée générale.

 

 

 

 

 


L’ADAR-CIVAM recrute un.une animateur.trice en développement agricole et rural en CDD de 1 an à mi-temps

21

Déc 2018

L’ADAR-CIVAM recrute un.une animateur.trice en développement agricole et rural en CDD de 1 an à mi-temps

L’ADAR-CIVAM recrute un.une animateur.trice en développement agricole et rural en CDD de 1 an à mi-temps avec possibilité pendant le CDD d’évolution du temps de travail et/ou vers un CDI. Poste basé à La Châtre, dans l’Indre (36).
Ses missions :
Animation et développement – éducation populaire : portes ouvertes à la ferme, sensibilisation de scolaires et sorties à la ferme, appui à l’émergence de projets d’un groupe citoyen…
Participation à la vie associative 
Mission de communication
 
Les candidatures sont à adresser avant le 10 janvier 2019 à urban.adar.bs@gmail.com / ou par courrier à l’ADAR-CIVAM 10 rue d’Olmor, 36400 La Châtre
Pour une embauche prévue au  04 février 2019.

Transition à l’ADAR-Civam

27

Mai 2018

Transition à l’ADAR-Civam

Depuis le 25 avril, le bureau de l’ADAR-Civam a été renouvelé.

A lire, ci-après, le mot de Stéphanie CHAPUT, la nouvelle Présidente :

Les premiers mots que je dédie en tant que nouvelle présidente iront bien naturellement à Jean-Claude Moreau, président depuis plus de 30 ans. Un engament fort qui marquera l’histoire de l’ADAR-CIVAM et dont on peut saluer l’efficacité et les résultats au sein de notre Boischaut-sud.

30 ans, ce n’est pas rien, mais c’est probablement le temps nécessaire à construire ce que l’ADAR-CIVAM est aujourd’hui. Une association au service du territoire et reconnue sur ses valeurs d’éducation populaire, mais aussi des partenariats avec des acteurs locaux ainsi que la confiance des élus d’horizons divers.

 Seul, on ne construit rien, c’est donc aussi la capacité dont a fait preuve Jean-Claude en s’entourant d’une équipe dans laquelle la confiance réciproque demeure, c’est également des salariés à fortes compétences complémentaires, dont je salue le volontarisme et l’esprit de solidarité.

C’est avant tout cet esprit d’équipe qui m’a amenée à présenter ma candidature au conseil d’administration pour succéder à Jean-Claude. Conseil d’administration que je remercie de la confiance qu’il a bien voulu m’accorder. Je sais que la tâche sera rude, mais mon attachement à ce territoire, mon expérience dans le développement agricole et rural, les valeurs qui sont portées par l’ADAR-CIVAM, dans lesquelles je me retrouve, ainsi que l’équipe qui m’entoure sont autant d’atouts qui me permettent d’avoir confiance pour mener à bien ma mission.

-Accompagner des individus et des groupes, afin de partager ensemble notre savoir et notre savoir-faire.

-Etre Acteur du « vivre ensemble » pour accueillir de nouveaux habitants.

-S’inscrire et Agir dans la préservation de nos ressources locales, sur nos richesses bocagères et sur le développement économique de proximité.

 Voici une liste non exhaustive des valeurs défendues par notre association.

Mais, parce que le territoire nous appartient à « Nous » habitants, citoyens, acteurs locaux, nous pouvons, nous devons, ensemble dessiner le devenir de ce pays du Boischaut–sud. Et ensemble nous devons nous approprier les actions solidaires qui dynamiseront et enrichiront notre espace partagé.

 C’est dans ce schéma que s’inscrit l’ADAR-CIVAM et nous avons à cœur de travailler avec tous les partenaires qui s’inscrivent dans un développement rural et durable.

 Vous êtes nombreux, citoyens, professionnels, associations ou élus à agir au service de notre territoire, à son développement, à sa préservation et à son avenir.

Je vous invite chaque fois que l’occasion se présentera à maintenir ce travail collectif, à confronter nos idées, à respecter nos divergences, afin de nous enrichir mutuellement et évoluer ensemble.

Pour que demain, les générations à venir demeurent sur un territoire viable et vivable.

 Stéphanie Chaput,

Présidente

Retrouvez également la composition du bureau élu lors du conseil d’administration du 25 avril. 


Offre d’emploi : poste d’animateur(trice) de développement agricole et rural en CDD 10 mois

27

Juil 2017

Offre d’emploi : poste d’animateur(trice) de développement agricole et rural en CDD 10 mois

L’ADAR-Civam recrute, en CDD 10 mois et à temps plein, un(e) animateur(trice) de développement agricole et rural.

Ses missions seront :
– l’animation, l’organisation et le développement d’actions génériques du réseau CIVAM (comme De Ferme en Ferme)
– l’application du projet intitulé « Polyculture-élevage et préservation des réseaux hydrographiques en Boischaut Sud »

la préparation auprès d’un groupe référent de  la réponse à un appel d’offres pour l’animation d’un Observatoire du Bocage, dans la continuité du projet « Trame Verte et Bleue du Pays de La Châtre en Berry »

– l’accompagnement et la contractualisation des Mesures Agri-Environnementales Climatiques (MAEC) du Boischaut Sud pour la campagne 2017, en lien avec l’animateur principal

– la participation à la vie associative de l’ADAR-Civam.

Lire l’offre détaillée.

Les candidatures sont ouvertes jusqu’au jeudi 24 août et les entretiens prévus à La Châtre le mardi 5 septembre.

CV et lettre de motivation sont à envoyer à : adar-civam-recrutement@orange.fr


Retour sur l’assemblée générale de l’ADAR-Civam

23

Mai 2017

Retour sur l’assemblée générale de l’ADAR-Civam

Dans son rapport moral, qui avait pour objectif de rendre compte des évolutions de l’année pour l’association, notamment à travers les concertations  de ses groupes et les validations et décisions du CA, Jean Claude Moreau, président de l’ADAR-Civam, est revenu sur les travaux de l’année écoulée. A ce titre, il a notamment évoqué le devenir de l’école en Boischaut Sud ainsi qu’une question étroitement corrélée, celle de l’enjeu démographique. Il a mentionné un document présentant des données approfondies sur l’évolution de la population et les enjeux migratoires en Boischaut Sud (document qui a été présenté lors du Forum territorial sur l’accueil de nouvelles populations du 17 octobre 2016 à Baraize, à retrouver ici).

Les comptes de l’exercice 2016 ont ensuite été présentés par le trésorier, Denis Jambut et notre  expert-comptable, M. Laporte.

Le rapport d’activité présenté par les salariés a synthétisé les principaux champs d’action de l’Adar au cours de l’année écoulée : modes de productions agricoles durables, systèmes alimentaires territorialisés, accueil et accompagnement, lien agriculture/société, préservation de la biodiversité et développement économique. Des compléments d’information ont été apportés par les participants, notamment sur le FestiSanté d’octobre 2016, qui, à l’initiative de la MSA a rassemblé plus de 1000 personnes à Aigurande et auquel l’ADAR-Civam a apporté avec Céline Bihel, sa contribution en termes d’animation.

Parmi les partenaires invités à l’AG, étaient présents la présidente du PLES et le président du GD Civam.

Pour clôturer cette partie statutaire, l’assemblée a donné quitus au CA de sa gestion pour 2016.

Le débat qui a suivi, sur le thème « bocage et parc naturel : d’une diversité de points de vue au portage d’un projet », est parti de la vision de deux acteurs de terrain.

Jacques Lucbert, président de l’association Indre Nature, a rappelé les enjeux de préservation de la biodiversité et des habitats qui permettent à celle-ci d’exister. Ces milieux naturels étant étroitement liés aux pratiques agricoles, il a souligné que leur préservation ne va pas à l’encontre des principes agronomiques qui sous-tendent les équilibres économiques, sociaux et bien-sûr environnementaux de  l’agriculture du Boischaut Sud.

Il a aussi dit son étonnement de constater que le patrimoine naturel, qui est pourtant largement considéré comme un atout majeur pour notre territoire, ne soit pas d’avantage valorisé.

 

Daniel Calame, agriculteur retraité et maire de Saint Plantaire, est revenu sur les évolutions de l’agriculture qui ont contribué à modeler le paysage bocager dans sa commune. Par des exemples précis sur les choix d’aménagements fonciers réalisés au court des 40 dernières années, il a expliqué comment les visions du bocage ont évolué, concomitamment aux pratiques agricoles.

Les interventions des participants ont rappelé les liens entre présence de bocage et bien-être climatique, le caractère prescriptif des documents récents d’aménagement du territoire (notamment le SCOt). Elles au aussi permis d’insister sur le fort potentiel de la ressource bocagère, de son utilisation comme bois énergie, à travers laquelle les agriculteurs trouvent une raison de la gérer durablement.

Le projet de Parc Naturel a été présenté par Jean Michel Degay, vice-président du Pays de La Châtre en Berry et élu référent du projet. Il est revenu sur l’historique de cette idée, des différentes étapes à suivre pour permettre d’assurer son aboutissement (notamment l’étude d’éligibilité à venir et l’organisation qui sera mise en place localement pour organiser une concertation). Les échanges qui ont suivi ont alimenté une réflexion portant notamment sur une définition conjointe d’un contenu pouvant justifier la création d’un parc naturel. Parmi les éléments qui font sens, il a été relevé les thématiques de « patrimoine », de « nature », de « culture » et de « paysage », dont les participants ont constaté  que le bocage est une composante essentielle.

La perspective de parc naturel pour le Boischaut Sud s’avère, quoi qu’il en soit,  être une occasion de s’interroger sur l’image que ses habitants ont et souhaitent donner de leur territoire.

Enfin, le Conseil d’administration a été en partie renouvelé :

  • dans le collège des élus communaux, Jean Claude Duprix  (commune de La Châtre) et Benoit Rabret (commune de Vijon) ont été reconduits,
  • dans le collège des bénévoles, Sabrina Braem (Montlevic) a été réélue, Stéphanie Chaput (Chassignolles) a été titularisée et Daniel Grande (La Châtre) a été intégré comme administrateur stagiaire,
  • dans le collège associatif, René Marandon (Société Pomologique) remplace Jacques Aubourg (démissionnaire).

La composition complète du nouveau conseil d’administration est à retrouver ici.

 


Assemblée Générale de l’ADAR-Civam

16

Mai 2017

Assemblée Générale de l’ADAR-Civam

L’assemblée générale de l’ADAR-Civam aura lieu le samedi 20 mai de 14H à 17H30 cette année à la salle des fêtes de Montchevrier

Ordre du jour :

  • Rapport moral par J.C Moreau
  • Rapport financier par Denis Jambut et présentation du rapport comptable du cabinet Fiaud-Laporte (exercice 2016)
  • Rapport d’activités par les salariés de l’ADAR-Civam
  • Interventions et échanges sur le thème «Bocage et parc naturel : d’une diversité de points de vue au portage d’un projet »
  • Renouvellement du CA : renouvellement des tiers sortants des 3 collèges (élus de communes, représentants associatifs, bénévoles)

L’assemblée se terminera par un pot de l’amitié.


Une nouvelle recrue à l’ADAR CIVAM…

15

Sep 2016

Une nouvelle recrue à l’ADAR CIVAM…

Alice Urban a rejoint l’équipe de l’ADAR jeudi 15 septembre. Formée à l’ESA d’Angers (Ecole Supérieure d’Agricultures), elle est diplômée d’un Master II « Commerce des produits agricoles et agroalimentaires ». Embauchée à mi-temps, elle animera : De Ferme en Ferme, les Mercredis à la Ferme, les Groupes Paysages Citoyens et le projet « CiT’Lycée ». alice-urban


10 mai à Bourges : l’Adar-Civam participe aux  Etats généraux de l’Agriculture

12

Mai 2016

10 mai à Bourges : l’Adar-Civam participe aux Etats généraux de l’Agriculture

Suite à l’initiative du Conseil Régional invitant à venir partager notre vision de l’agriculture en Région Centre Val de Loire, l’Adar-Civam  y  a répondu positivement.  Sur proposition du CA, le sujet a été travaillé en amont   et a abouti à la rédaction de  quatre textes contributifs  correspondant aux quatre ateliers de réflexion : transition agro-écologique, alimentation et structuration de systèmes alimentaires de proximité, compétences- emplois-formation, innovation.  Anne-Claude  Moisan, salariée,  J-C Moreau, Paulette Aubailly,  Florence Dallot, Daniel Calame, administrateurs ont participé à cette journée de débats réunissant 400 participants.

Ci-dessous, les 4 contributions de l’ADAR-CIVAM qui intègreront la contribution de la FRcivam, elle-même incluse à celle d’Inpact Centre.

SDREII – Contribution Adar Civam – Atelier 1 – Agro-écologie F

SDREII – Contribution Adar Civam – Atelier 2 – Alimentation et proximité

SDREII – Contribution Adar Civam – Atelier 3 – Ressources humaines

SDREII – Contribution Adar Civam – Atelier 4 – Innovation et performance


AG de l’ADAR : l’attractivité ne se décrète pas, elle se construit !

15

Mar 2016

AG de l’ADAR : l’attractivité ne se décrète pas, elle se construit !

Samedi 12 mars, s’est tenue notre Assemblée Générale à Feusines.

Retrouvez la composition du nouveau conseil d’administration élu à cette occasion.

Une quarantaine d’adhérents se sont mobilisés pour réfléchir ensemble à la thématique de cette année « Attractivité du Boischaut Sud : repérer nos potentiels locaux pour construire et partager une image positive du territoire »

Une table ronde a d’abord permis de valoriser 3 témoignagesag2016

  • Jean Marie Langlois, maire de Briantes : « soutien des collectivités aux commerces de proximité »
  • Odile Marrié, céramiste : « création artistique autour du patrimoine vivant comme repère emblématique »
  • Bernard Mitaty, maire de Crozon sur Vauvre « Opération zéro pesticides, pour une meilleure qualité de vie sur la commune »

Puis deux animations participatives ont permis aux participants d’apporter leur pierre à l’édifice :

  1. une cartographie positive, qui a fait ressortir toutes les initiatives remarquables du territoire, en lien avec la culture, l’histoire, l’énergie, la valorisation du paysage, les randonnées, le lien social, l’alimentation, la valorisation de la jeunesse, etc. Retournez-là ici (et découvrez par la même occasion « Archipel O Centre », la carte participative des initiatives solidaires en Région Centre Val de Loire, créée par notre partenaire le CRESOL).

Archipel O Centre

2. un atelier débat sur le devenir de l’école en milieu rural : qui va donner lieu à un groupe de travail spécifique.



Page 1 of 212