Conférence sur l’approvisionnement local auprès des élèves du CFA de l’Indre

Conférence sur l’approvisionnement local auprès des élèves du CFA de l’Indre

Lundi 16 novembre de 10h00 à 12h00 au CFA interprofessionnel de l’Indre, une conférence sur l’approvisionnement local et la pratique des bouchers-abatteurs a été donnée auprès des apprentis bouchers en deuxième année de CAP, des apprentis employés traiteur en mention complémentaire, des stagiaires de la formation professionnelle, des adultes en reconversion professionnelle ainsi que de leurs enseignants.

Madame Delphine Lévêque, responsable du Pôle Alimentation Hôtellerie Restauration et notre interlocutrice au CFA, a permis la mise en oeuvre de ce partenariat.

Nous sommes intervenus à 3 voix pour porter à la connaissance des élèves ces pratiques en circuits courts et mettre en relief leurs intérêts et impacts économiques, sociaux et environnementaux. Anne-Claude Moisan-Lefebvre, chargée de mission Circuits courts à l’ADAR-CIVAM, a ainsi présenté une définition des circuits courts de proximité et leur traduction sur le territoire à travers l’exemple de la filière viande en Boischaut Sud.

Pierre Bontemps, boucher-abatteur à Aigurande et ancien formateur du CFA, a témoigné de son expérience et a permis un échange technique de professionnel à professionnel sur les motivations de sa démarche et sa manière de l’exercer pratiquement.

Fanny Moyse, chargée de mission principale au Pôle BioDom’ Centre-URGC, a présenté les races ovines locales et l’intérêt de leur réimplantation sur nos territoires. Elle a insisté sur la nécessaire complémentarité du travail des éleveurs et des artisans pour redévelopper une race, du point de vue de l’élevage et de la valorisation bouchère.

Un article similaire à voir sur le site du CFA de l’Indre.

Cette première intervention sur les circuits courts sera suivie d’une deuxième session qui se déroulera elle sur une exploitation, en février. Elle sera l’occasion d’emmener les élèves sur le terrain afin d’échanger avec des éleveurs fournisseurs directs des artisans et toujours en présence d’un boucher. Ce dernier pourra ainsi faire la démonstration des compétences et connaissances à développer pour choisir une bête sur pied.

Affaire à suivre !