Les élus et acteurs du territoire se mobilisent à l’Assemblée Générale de l’ADAR Civam

Les élus et acteurs du territoire se mobilisent à l’Assemblée Générale de l’ADAR Civam

L’Assemblée Générale annuelle de l’Adar Civam s’est tenue l’après-midi du samedi 25 mai, dans la Grange du Prieuré au Magny.

Une quarantaine de citoyen(ne)s, bénévoles, élu(e)s, agriculteurs et agricultrices étaient présent(e)s.

Le rapport moral de Stéphanie Chaput, présidente de l’Adar, a ouvert cette assemblée, en rappelant que les valeurs d’éducation populaire portées par l’Adar et les méthodes de travail qui en découlent ont pour but de permettre l’expression de l’intelligence collective au service du développement du territoire : ce qui a été illustré par les ateliers à la fin de l’après-midi, ou chacun a pu, après une séquence de témoignages, proposer une vision et des idées concrètes pour la mise en place de « Tiers lieux » sur le territoire. Aiguillés par Stéphane Caillaud, arrivé récemment sur le Boischaut Sud, et Gérard Defougères, maire du Magny, qui ont présenté leurs expériences et leurs projets sur ces « lieux de partage, d’échange, de services, où chacun peut apporter ce qu’il a envie d’y trouver », les participants ont pu s’exprimer lors d’ateliers menés en fin de réunion.

Le rapport financier, présenté à deux voix par Denis Jambut, trésorier de l’Adar, et M. Laporte, expert comptable, affiche malgré des créances relativement importantes, un résultat excédentaire d’environ 16 000€ pour l’année 2018, avec un accroissement de l’activité qui s’est notamment traduit par un agrandissement de l’équipe : 6 salariés, pour 4.8 ETP, sont aujourd’hui à disposition de l’association pour conduire ses activités. Les actions marquantes de l’année écoulée ont été présentées dans un format original construit avec l’aide de Sylvie Caillaud, administratrice, qui a mis ses compétences en direction d’acteur(trice)s et mise en scène à profit pour aider les salarié(e)s à rendre compte des activités conduites sur leur poste pendant l’année.

Pour conclure cette assemblée riche en apprentissages, François Daugeron, président de la Communauté de Communes de La Châtre Ste-Sévère, a présenté les actualités concernant l’abattoir du Boischaut : « la priorité actuelle est la réouverture de l’abattoir », a-t-il pu réaffirmer. Par la suite, un débat avec la salle a eu lieu, permettant de soulever les questions de projet de territoire alliant l’ensemble des acteur(trice)s, des agriculteur(trice)s aux consommateur(trice)s en passant par les transformateur(trice)s et la collectivité. Un temps de dialogue, qui a peut-être contribué à ce que par l’addition et la confrontation des visions de chacun, une vision globale se dessine autour de ces enjeux de territoire, pour dessiner ensemble l’avenir de l’élevage en Boischaut Sud!

 

Lire le compte rendu de l’assemblée générale.